mercredi 18 avril 2012

Les Minuscules


L'histoire:

Fais pas ci!  Fais pas ça!  Et surtout, ne t'aventure pas dans la grande forêt!
Interdite, interdite, la forêt,
Facile d'y entrer,
Impossible d'en sortir.
Petit Louis, lui, ce qu'il aime, justement, c'est tout ce qu'on lui interdit!  Aussi, lorsqu'une petite voix lui chuchote d'enjamber la fenêtre, d'ouvrir la barrière et de partir en exploration, il n'hésite pas très longtemps...
Que découvrira-t-il?  Des Griffomings, des Ecornouflons, des Tarloubards, des Knoux Vermicieux ou l'Horrifiant Engoulesang Casse-Moloch Ecrase-Roc, toutes ces bêtes assoiffées de sang, comme lui a prédit sa mère?  Ou un tapis de fraises sauvages vermeilles, savoureuses et juteuses comme lui a susurré la voix?  Qui lira verra!   

Mon avis:

Une fois de plus, Roald Dahl nous propose une histoire à la fois magique et poétique.  C'est à un extraordinaire voyage dans l'infiniment grand, celui des arbres dont on ne voit pas la cime, et de l'infiniment petit, la Forêt Minuscule,  qu'il nous convie.  Mais qui sont ces milliers et milliers de petits êtres qui vivent au creux des arbres de la Forêt interdite et de bien d'autres forêts en Angleterre et sûrement partout ailleurs dans le monde?  me demanderez-vous.  Une seule réponse, celle de l'auteur:  "(...)  parfois, les mystères sont plus excitants que les explications"!

Bien sûr, derrière ce conte enchanteur, Roald Dahl, comme à son habitude, plaide pour que ses jeunes lecteurs conservent cette curiosité intellectuelle, inestimable don, qui leur permet de voir ce que les adultes ne peuvent (veulent) plus voir!  Et il l'énonce de manière explicite:


"Et, surtout, ayez les yeux ouverts sur le monde entier, car les plus grands secrets se trouvent  toujours aux endroits les plus inattendus.
Ceux qui ne croient pas à la magie ne les connaîtront jamais."


Ce récit est superbement illustré par les dessins de Patrick Benson.  Celui-ci utilise la technique des hachures croisées à l'encre et colore l'ensemble au lavis.


A lire dès sept ans...  mais accompagné car l'auteur ne gagatise nullement ces propos et utilise des expressions telles que "le supplice de tantale", "d'un goût exquis", etc.

Petit plus sympa, le rabat de le première de couverture nous permet d'en savoir un peu plus sur l'auteur!


(Cliquez sur l'illustration pour l'agrandir!)

2 commentaires:

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...