mercredi 25 décembre 2013

Joyeux Noël Chien Pourri !

Alors que Chien Pourri attend avec impatience l'arrivée de Chien-Noël, Chaplapla peste.  Il en a plus qu'assez des Noël pourris.  Aussi convainc-t-il son ami de partir en quête d'une maison accueillante. 
Ils pensent avoir trouvé leur bonheur lorsqu'ils tombent sur l'écriteau de la famille Noël : 
"Chez nous, c'est toujours NOËL !"  
Malheureusement, ils déchantent très vite... 


C'est avec beaucoup de bonheur que je retrouve ces deux compères, anti-héros par excellente.  Chien Pourri, toujours aussi naïf, a une confiance aveugle en la bonté humaine. Heureusement, Chaplapla, qui a un peu plus de plomb dans la cervelle, est là pour lui ouvrir les yeux et le sortir des situations les plus délicates.

Dans cet épisode, on a droit à un véritable conte de poubelle - euh !  de Noël. Nos deux amis, aussi miteux soient-ils,  vont aider une enfant déshéritée à passer le plus parfait des Noëls.  Leur tâche ne sera pas simple.  Ils devront affronter deux enfants gâtés et querelleurs, éviter d'être vendus comme de vulgaires objets de rebus sur un marché aux puces et agir avec ruse pour récupérer un objet de grande valeur, une PSB ou poupée sans bras...

En filigrane de ce récit, on peut y lire une critique bien sentie de notre société de consommation où les nantis ne partagent rien, même pas leurs déchets ! Heureusement, face à cet égoïsme, il y a toujours des personnes qui sont prêtes à partager le peu qu'elles ont.

L'auteur tourne aussi en dérision certains produits et services.  Le célèbre ebay devient le ibête et les enfants de la famille Noël parlent de PSB, PSB2 et PSB5 !

Côté humour, cela ne s'arrête pas là.  Les dialogues surréalistes entre Chien Pourri et Chaplapla sont toujours aussi savoureux.


- Chien Pourri, c'est le moment  ou jamais de nous évader, dit Chaplapla. 
- Ah non, je veux voir le spectacle, répond Chien Pourri. 
- Mais nous sommes le spectacle, idiot !

Et puis, cerise sur le cadeau, il y a les superbes illustrations de Marc Boutavant, particulièrement colorées pour l'occasion.




Bref, on en redemande !     

Pour aller plus loin :

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'est déjà un bon début ;-) Ce chien pourri ne l'est qu'en apparence !!!! Comme dit le Petit Prince, l'essentiel est invisible pour les yeux....

      Supprimer
  2. ah ah ^^ oui le titre est sympathique merci de ton avis ^^

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire, c'est toujours sympa...